MONTRÉAL PREMIÈRE

MONTRÉAL PREM1ÈRE

L’ON FAIT VOYAGER UN MICRODISPOSITIF DANS LES VAISSEAUX SANGUINS

La science-fiction n’est plus réservée qu’au cinéma, elle est maintenant dans nos laboratoires. Le scénario : injecter, propulser et diriger un microdispositif dans une artère à l’aide de programmes informatiques. Ce nanorobot de l’avenir se déplace à une vitesse de 10 centimètres par seconde. Cette percée est le fruit du travail d’une équipe de chercheurs de Polytechnique sous la direction du professeur Sylvain Martel, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en conception, fabrication et validation de micro et nanosystèmes, en collaboration avec des chercheurs du Centre hospitalier de l’Université de Montréal. Cette avancée technologique, survenue en 2007, est une avenue prometteuse qui pourrait permettre à la médecine d’atteindre des cibles jusqu’ici inaccessibles avec le cathéter, par exemple. Cette percée dans le monde de la robotique médicale s’inscrit dans le développement de chirurgies non invasives dont toute la population pourra profiter.

<< RETOUR À L'ACCUEIL